top of page

Pourquoi faut-il fuir les trackers à effet de levier ? Les risques du "beta slipping" expliqués simplement...

Les trackers ou ETF à effet de levier permettent de démultiplier les variations de leur indice boursier de référence. Certains peuvent même monter quand l'indice sous-jacent baisse (l'effet de levier est alors dit "négatif").


Mais attention : tous ces ETF à effet de levier présente un effet dit "beta slipping" ou "beta slippage". Ils finissent par perdre de la valeur plus le temps passe, et de manière inévitable. Ces trackers sont donc à fuir si vous souhaitez préserver votre argent, et ils ne sont intéressants que si vous aimez faire des paris à court terme !


Les ETF à effet de levier perdent toujours de la valeur à long terme
Les ETF à effet de levier perdent toujours de la valeur à long terme

L'effet beta slipping (parfois appelé beta slippage) est le phénomène qui explique pourquoi les trackers ETF à effet multiplicateur baissent sur le long terme. Ceci est valable pour tous les trackers à effet de levier, et donc aussi pour tous les trackers baissiers (c'est-à-dire les ETF qui montent quand leurs indices sous-jacent baissent).


Exemple de trackers ou ETF à effet de levier


Si vous ne connaissez pas les trackers à effet de levier, voici une liste d'ETF à effet de levier qui sont éligibles au PEA. Mais attention, je vous déconseille fortement d'en prendre sauf si vous aimez jouer au casino (mais dans ce cas, je vous conseille plutôt de rester sur la roulette, vous perdrez moins vite de l'argent...)

Nom de l'ETF

Code ISIN (ticker)

Indice sous-jacent

Effet de levier

Frais de gestion

Amundi CAC 40 Daily (-1x) Inverse UCITS ETF Acc

FR0010591362 (SHC)

CAC 40

-1 Le tracker augmente quand l'indice baisse, et inversement

0,40 %

Amundi CAC 40 Daily (-2x) Inverse UCITS ETF Acc

FR0010411884 (BX4)

CAC 40

-2 Le tracker augmente de 2x % quand l'indice baisse de x %, et inversement

0,60 %

Amundi ETF Short CAC 40 Daily UCITS ETF

FR0010717124 (C4S)

CAC 40

-1

0,35 %

Amundi CAC 40 Daily (2x) Leveraged UCITS ETF Acc

FR0010592014 (LVC)

CAC 40

2 Le tracker augmente de 2x % quand l'indice augmente de x %, idem pour les baisses.

0,40 %

Amundi ETF Short Euro Stoxx 50 Daily UCITS ETF

FR0010757781 (C5S)

EURO STOXX 50

-1

0,30 %

En effet, les trackers à effet de levier perdent inévitablement et inéxorablement de la valeur au fil de temps, et malheureusement vous ne pourrez rien y faire car c'est mathématique, comme nous allons le voir dans la section ci-dessous.


Démonstration mathématique de l'effet beta slipping (ou beta slippage)


Il existe différentes explications économiques et financières pour comprendre ce phénomène. Pour faire simple, l'effet de levier a pour but de démultiplier les gains ou les pertes associés à l'indice sous-jacent, c'est-à-dire l'indice de référence. Mais tous les jours, l'ETF doit "aligner" sa valeur sur son indice sous-jacent : ce réajustement quotidien a un coût, et c'est ce qui explique l'effet "beta slipping" ou "beta slippage".


Néanmoins, je trouve que l'explication la plus implacable et claire reste encore sa démonstration mathématique. Pour comprendre cela, prenons la situation simple où un tracker suit son indice de référence pendant 2 jours consécutifs, avec un coefficient multiplicateur K. Ainsi, si l'indice performe de 5 % un jour, alors l'ETF performe de 5xK % le même jour, avec potentiellement une valeur négative pour K (cas des trackers baissiers). On définit alors les notations suivantes :

Notations de la démonstration de l'effet beta slipping
Notations de la démonstration de l'effet beta slipping

Avec ces notations, la valeur de l'indice après 2 jours vaut donc :

Valeur de l'indice après 2 jours
Valeur de l'indice après 2 jours

De même pour l'ETF, après 2 jours, le tracker vaut donc :

Valeur de l'ETF après 2 jours
Valeur de l'ETF après 2 jours

Si on prend l'hypothèse que l'ETF valait exactement comme l'indice le jour J, alors on obtient :

Valeur de l'ETF après 2 jours
Valeur de l'ETF après 2 jours

En faisant la différence entre l'ETF et l'indice 2 jours après, on obtient alors :

Différence entre ETF et indice après 2 jours
Différence entre ETF et indice après 2 jours

Pour que cette différence soit nulle, nous n'avons qu'une seule solution possible pour le coefficient multiplicateur K de l'ETF :

Fin de la démonstration, CQFD.
Fin de la démonstration, CQFD.

Mathématiquement et en pratique, il peut aussi arriver que le beta slippage ait un effet positif pour l'investisseur, et donc qu'il produise un gain plus important mais cela n'arrive que si l'indice de référence suit la même tendance (toujours à la hausse ou toujours à la baisse) pendant de nombreux jours consécutifs. Et ce genre de phénomènes est très rare sur les marchés financiers qui sont soumis aux aléas de la volatilité, c'est-à-dire à des successions de hausses et de baisses aléatoires.


En conclusion, sauf si l'indice ne subit aucune variation tous les jours, le tracker à effet de levier ou baissier va sous-performer son indice sur le long terme, et cela sera accentué si la volatilité est importante sur l'indice. Seul un ETF sans effet de levier et non-baissier (donc un tracker qui suit parfaitement son indice) ne subira aucunement cet effet beta slippage.


Pour illustrer concrètement ce phénomène, je vous invite à regarder ci-dessous l'évolution sur 5 ans du tracker short Amundi CAC 40 Daily (-2x) Inverse UCITS ETF Acc (BX4) qui réplique le double de l'opposé des performances journalières du CAC 40. Par exemple, si le CAC 40 baisse de 4 % alors le tracker BX4 augmente de 8 %.

Evolution de l'ETF short BX4 sur 5 ans
Evolution de l'ETF short BX4 sur 5 ans

Comme vous pouvez le constater sur ce graphique, la tendance est clairement à la baisse, et hormis durant les crises (exemple ici de la crise Covid), l'ETF a toujours une performance négative.


Vous perdrez moins vite de l'argent à jouer au casino plutôt que d'acheter et conserver des trackers à effet de levier.

En conclusion, fuyez les ETF à effet de levier !


Que ce soit des ETF pour parier à la baisse sur les indices, ou des ETF à effet de levier : n'en achetez jamais, et ne les conservez surtout pas sur plusieurs semaines. L'effet beta slipping leur fera perdre de la valeur quoiqu'il arrive, au fil du temps.


Les ETF baissiers (appelés aussi short) peuvent sembler intéressants pour couvrir son portefeuille mais en réalité, il est préférable de garder ses liquidités non investies si on veut éviter de s'exposer au marché. Même si l'argent qui dort, c'est de l'argent qui meurt, il mourra moins vite que dans un tracker baissier ! A moins que vous ayez la certitude que l'indice va baisser durablement pendant longtemps de manière constante mais ce genre de certitude n'existe jamais en bourse !

38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page